Compains

Histoire d'un village du Cézallier

Accueil

     Cette synthèse est extraite d’une recherche en cours sur l’histoire de Compains, village du Cézalier, du XIè au XIXè siècle.

     C’est d’abord à un voyage aux origines de Compains que nous convions le lecteur. Ce retour aux temps les plus anciens montre les premiers seigneurs de Brion (Bréon) du XIè siècle au XIVè siècle, puis les détenteurs successifs de la seigneurie détenue successivement par les chevaliers de Bréon, les Peschin-Giac, les Souchet, des bourgeois de Clermont et les Montmorin-Saint-Hérent. Vers 1650 la seigneurie est achetée par Jean de Laizer dont les descendants détiendront Brion jusqu’à la Révolution. La recherche  s’achève à la fin du XIXè siècle avec les émigrants qui quittent le village vers d’autres horizons.

     La vie des compainteyres sera évoquée tant dans ses aspects économiques et sociaux que religieux. On y approchera l’impact d’événements majeurs comme la croisade ou la guerre de cent ans, mais aussi l’action des nobles, des ecclésiastiques et des populations rurales.

     L’ensemble de la recherche est notamment fondé sur des sources conservées à Clermont-Ferrand (Archives départementales du Puy-de-Dôme, Bibliothèque du Patrimoine, Maison des Sciences de l’Homme, Archives diocésaines), à Aurillac (Archives départementales) et à Paris (Archives nationales, Bibliothèque nationale).

amgouedard@free.fr

Nouveau sur le site :

- 2015 –

- Compains d’après le cadastre napoléonien de 1828 (source : A.D. du Puy-de-Dôme), voir le chapitre : Pour planter le décor.

- Bientôt un nouveau chapitre… Déboires de Maurin de Bréon (à paraître au printemps 2015).

     Les archives départementales du Puy-de-Dôme conservent plusieurs volumes de minutes notariales du XIVe siècle qui se révèlent riches d’enseignement sur les seigneurs de Compains. Curieusement, ces volumes n’ont été exploités que par de rarissimes médiévistes, à l’exception notable du chartiste Mathieu Lescuyer [B.E.C., t.60, 2002], qui y puisa des éléments sur la vie d’une famille clermontoise, les Balbet, des officiers de finance au service du roi. Les Balbet commerçaient à Compains avec les seigneurs de Brion à qui ils achetèrent la seigneurie de Largelier.

     Dans le but d’approfondir la recherche que nous conduisons depuis plusieurs années sur les seigneurs de Bréon – et d’en diffuser sur ce site de courtes synthèses – nous avons particulièrement exploré ces minutes [ADPD 5 E 1335 et 1336] avec l’objectif d’y retrouver la trace des seigneurs de Compains. C’est par dizaines que ces minutes notariales évoquent Maurin de Bréon, sa famille, ses familiers, mais surtout ses dettes. On y découvre la vie difficile d’un noble, chef d’un lignage, empêtré dans les dettes de sa famille et les procès. Ces sources clermontoises sont complétées par des textes retrouvés aux Archives nationales, [Jugés et Trésor des chartes notamment]. On y découvre Maurin de Bréon obligé de vendre plusieurs de ses terres au sud-ouest du bourg de Compains et dans les communes d’Egliseneuve, Espinchal et Chanterelle.

     Dans la seconde moitié du siècle, le fief de Brion finira par échapper aux Bréon avant que, quelques années plus tard, le lignage ne s’éteigne.

 

- 2014 -

- Généalogie des Bréon

- Chroniques villageoises – Escouailloux

- Le loup… : voir la maison du louvetier à Saurier.

- Population et territoire : voir la borne de Gaine à La Godivelle.

 

Tous nos remerciements à Philippe Tournebise pour ses remarquables photos aériennes de Compains, ainsi qu’à Lionel Pont, conservateur au Parc naturel régional des volcans d’Auvergne.